Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 12:04

Dans l'American Energy Outlook 2008 (AEO2008), la dernière publication de la prévision à long terme (2030) de l'Energy Information Administration (EIA), une sorte d'observatoire de l'énergie dépendant du puissant Department of Energy, il s'est produit un léger changement dans les courbes et tableaux.

A première vue, on trouve toujours des projections optimistes du prix du pétrole, si on se contente de regarder les images.

En deuxième approche, on s'aperçoit que le texte n'est pas tout à fait en phase avec les illustrations :
The real world crude oil price (which for the purposes of AEO2008 is defined as the price of light, low-sulfur crude oil delivered in Cushing, Oklahoma, in 2006 dollars) declines gradually from current levels to $57 per barrel in 2016 ($68 per barrel in nominal dollars), as expanded investment in exploration and development brings new supplies to world markets. After 2016, real prices begin to rise (Figure 1), as demand continues to grow and higher cost supplies are brought to market. In 2030, the average real price of crude oil is $70 per barrel in 2006 dollars, or about $113 per barrel in nominal dollars. Alternative AEO2008 cases address higher and lower world crude oil prices.
soit en français :
Le prix mondial réel du brut (qui, dans le cadre de l'AEO2008 est défini comme le prix du brut léger livré à Cushing en Oklahoma, en dollars 2006) descend graduellement des niveaux actuels jusqu'à $57 le baril en 2016 (soit $68 en dollars courants), des investissements accrus en exploration et développement apportant de nouveaux approvisionnements aux marchés pétroliers. Après 2016, les prix réels commencent à augmenter, la demande continuant à croître et des approvisionnements plus coûteux à produire arrivant sur le marché. Le prix moyen du brut est de $70 en dollars 2006, soit $113 en dollars courants. Des scénarios alternatifs présentent des prix plus élevés ou plus bas.
Nous attendons bien entendu de pied ferme ces scénarios alternatifs, qui devraient être rendus publics à la fin de  mois d'avril 2008. Rappelons qu'à l'AIE (Agence Internationale de l'Energie), le fameux "scénario de référence" est considéré par ses propres auteurs comme "impossible" ou tout au moins "catastrophique" (sur le plan des émissions de CO2).

Il est intéressant de noter cette année-charnière de 2016 où la tendance des cours s'inversera. Une sorte de "fond de vallée du prix" à mettre en relation avec... un pic de la production ?

Enfin, un mot a été remplacé par un autre. On commence à ne plus parler de "pétrole" mais de "liquides", comme le montre ce graphe de synthèse représentant l'évolution de la consommation états-unienne par source d'énergie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Au Pays de l'Or Noir
commenter cet article

commentaires