Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 05:25
undefinedLe cours du baril est reparti à la hausse cette semaine, les analystes y voyant (enfin) un simple mécanisme de balancier avec l'euro.

Aucune des raisons habituelles (arrivée prochaine de la driving season, géopolitique) n'a été évoquée pour une fois. Ugo Chavez, le chouchou des commodity traders, a temporairement abandonné la guerre froide comme les USA.

A chaque jour suffit sa peine. Ces arguments ne tarderont pas à revenir pour entretenir des cours records alors même qu'il n'existe aujourd'hui aucune pénurie. Tout simplement, les liquidités affluent sur les marchés de matières premières et Washington ne verrait pas d'un mauvais oeil que la situation perdure jusqu'aux Jeux Olympiques, histoire de mettre Pékin dans une situation humiliante (coupures d'électricité et taxis en grève au plus fort des Jeux par exemple). Le dollar n'a quant à lui aucune raison de cesser sa glissade.

Voilà pourquoi une pointe jusqu'à $130 en milieu d'année nous paraît envisageable.

D'autres records sont à prévoir sur les autres matières premières, notamment l'or, l'uranium et le charbon : naguère troquées sous le manteau par des survivalistes isolés, les rumeurs d'épuisement anticipé des ressources naturelles sont désormais industriellement propagées par les agences d'information financière pour entretenir la commodity frenzy et la chasse aux valeurs refuges.
Partager cet article
Repost0

commentaires