Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 12:24
undefined
Cette sinistre image pourrait bien représenter l'avenir d'un grand nombre de fermes à énergies renouvelables, qu'elles soient solaires ou éoliennes.

La plupart de ces installations ont en effet été montées comme des opérations immobilières par des promoteurs plus ou moins sérieux. Le manque de recul des investisseurs quant aux technologies employées - particulièrement dans le domaine des coûts réels d'exploitation et de maintenance - a fait que certains projets ont été mis en oeuvre alors qu'ils sont structurellement déficitaires.

Aujourd'hui, les installations tournent, mais souvent juste le temps de trouver un pigeon nouvel investisseur qui reprendra la dette du projet en espérant que les revenus générés par la production lui permettront de la rembourser rapidement.

Pour peu que les revenus soient inférieurs aux prévisions, l'exploitant peut être tenté de réduire temporairement les coûts de maintenance. Après une courte amélioration, la situation financière ne pourra qu'empirer car la ferme ne fonctionnera plus en régime nominal : les revenus continueront de baisser, tandis que le poids de la dette restera inchangé.  L'abandon du site n'est alors plus qu'une question de temps, de l'ordre de 2 à 5 ans maximum ; une forte tempête pourra éventuellement en raccourcir l'agonie.

Cette image de décrépitude ne pourra malheureusement que desservir à terme le développement des énergies renouvelables. Aucune obligation de démantèlement ne frappant aujourd'hui ce type d'installation, des images multiples et frappantes de parcs éoliens en ruine ne pourront que refroidir les parties prenantes aux alentours de 2015, quand il sera plus que nécessaire de passer à la vitesse supérieure dans le domaine des énergies "vertes".

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Energies molles
commenter cet article

commentaires

Gilles Couturier 26/05/2008 05:04

" Sauf que les éoliennes cassent de temps en temps "... Ceci ne devrait pas suffire à rendre obsolète cette idée.

" pourquoi personne ne l'a jamais fait"... Parceque nous nous sommes soumis au système et l'avoms imité.

Si nous l'avions fait, nous n'en serions pas là. Si nous en sommes là, à nous poser la question " que faire " , C'est parce que la solution nationale est limitée.

C'est parceque l'on refuse de l'admettre que l'on ne donne pas d'écho à la solution que je soutiens. Vous même, y compris.
Bien à vous.

Gilles Couturier 18/05/2008 03:46

Qu'est ce qu'on s'emmerde avec ces géants, y a pas besoin de voir si grand. En France, il y a six millions de poteaux électriques, dont deux cent cinquante mille haute tension. En en collant un semblable en parallèle, et lui mettant une éolienne en proportion au bout, non seulement on a notre compte à deux conditions. Le progrés de chacun de nos futurs nouveaux modèles d'appareils quels qu'ils soient, consomment moins que l'ancien, Et toutes nos voitures peuvent marcher à l'hybride air comprimé / électricité, produites par éolien / solaire....

Et le tour est joué !

Aerobar Films 18/05/2008 10:00


Sauf que les éoliennes cassent de temps en temps, comme le montre ce petit film : http://aerobarfilms.over-blog.com/article-18325308.html

Un bout de pale projeté sur la ligne la couperait sûrement...

"toutes nos voitures peuvent marcher à l'hybride air comprimé / électricité, produites par éolien / solaire"

Si c'était si simple, pourquoi personne ne l'a jamais fait ?