Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2008 4 24 /01 /janvier /2008 23:30
undefined... ou bien une mise en abîme ? Pour mieux comprendre le sens caché d'un logo, prendre un peu de recul  et rajouter une dimension peut aider à comprendre bien des choses...

Plus sérieusement, on peut se demander si le krach de lundi dernier n'était pas dû au fameux trou qu'un arbitragiste de la Société Générale (SG) a creusé en prenant par "fraude" des positions "créatives" (en bon français, "extrêmement risquées") sur les futures.

De nos sources bien informées, l'affaire était déjà connue au sein de la SG ce week-end. Après avoir liquidé ces positions perdues et donc perdu beaucoup d'argent, la banque n'a eu comme autre solution pour vite se renflouer que de vendre massivement ses actions sur les marchés dès le lundi matin. Et pas de bol, les investisseurs américains n'étaient pas là du fait du Martin Luther King Day.

Conséquence : devant une telle masse d'offres de vente, les marchés se sont affolés et ont amplifié le phénomène, démontrant une fois de plus le caractère moutonnier de ce milieu qu'on prétend pourtant hanté de loups aux longues dents.

Bien sûr, cela ne signifie pas que les subprime et autres monolines ne sont que des mythes : dans la fonte de la banquise financière, on vient juste là d'assister à la chute d'un bel iceberg. Bulle immobilière US, titrisation exagérée des créances, liquidités surabondantes en sont les gaz à effet de serre.

Quant à la question de savoir si le "mistigri subprime" est bien tombé, seul l'avenir nous le dira. Cela dit, s'il n'y a pas de "fraude" et que l'intégralité du trou provient de ces créances douteuses, est-il possible que ce mistigri ne pèse finalement "que" 7 milliards d'euro ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires