Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 21:22
Par ce monument cinématographique, les scénaristes omniscients d'Hollywood nous offrent une nouvelle prophétie du PO/RC.

undefinedQuelques esprits étroits n'y ont vu qu'un remake inutile d'un film-catastrophe des années 1970, alors qu'il s'agit bien du second avertissement de l'arrivée du Peak Oil (PO). Le premier Poseidon date de 1973, lorsqu'on a cru que la conjonction du PO et du premier choc pétrolier (en anglais Oil Shock ou OS) ferait s'effondrer la civilisation : on nomma alors le bateau (et le film) PO/OS... eidon.

Le remake traite du PO/RC (Réchauffement Climatique), mais pour des raisons évidentes le nom initial a été conservé. Il commence comme le film de 1973 : une vague géante et solitaire (avec la parfaite forme du pic de Hubbert) frappe un paquebot de loisirs, symbole à peine exagéré de notre société de consommation : les Blancs dînent en tenue de gala pendant que le reste du monde est dans les soutes à préparer le repas et blanchir le linge.

Le pic arrive, et paf ! La société se retourne plutôt qu'elle ne s'effondre : le Sud devient le Nord et réciproquement, et les Blancs meurent dans d'atroces souffrances. Malheureusement, l'eau monte tandis que des incendies multiples échauffent l'atmosphère, et les malheureux serviteurs mourront cuits, noyés ou écrasés malgré leur ultime accès aux niveaux supérieurs.

Seule, une petite escouade de Blancs parviendra à survivre et gagner la calotte glaciaire arctique, seul refuge possible pour l'humanité (pour des raisons de réalisme, elle est symbolisée par un canot de sauvetage circulaire). Les deux non-Blancs qui les ont aidé à survivre et ont tenté d'échapper à leur condition sont morts entretemps : seul le dieu des Blancs résiste au PO/RC.

Cette interprétation permet de comprendre pourquoi, tout au long de l'heure et demie durant laquelle les héros tentent de sortir du bateau, ils n'envisagent jamais la solution qui paraît si évidente (s'échapper par un hublot) : les vitres du paquebot sont une évocation des gaz a effet de serre transparents qui confinent la chaleur sur notre planète.

Maintenant, vous pouvez juste aussi y voir un simple navet...

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans On a vu - on a lu...
commenter cet article

commentaires