Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2008 1 07 /01 /janvier /2008 12:50

Il s'agit sans doute d'une thèse farfelue, mais elle mérite un coup de chapeau du point de vue de l'imagination.

Selon Iman Wilkens, un économiste (!) d'origine néerlandaise vivant en France, l'Iliade et l'Odyssée seraient en fait la transcription tardive d'épopées celtes auparavant transmises oralement.

L'Iliade décrirait, non pas une guerre entre Grecs et Troyens, mais une guerre entre Celtes pour le contrôle des mines d'étain. Vous allez me dire qu'il n'y a pas de mines d'étain en Méditerranée, notamment en Turquie, là où on situe le site de Troie depuis le XIXème siècle : normal pour Wilkens, car Troie serait en fait... près de Cambridge (Royaume-Uni), sur une colline aujourd'hui nommée Gog Magog Hills.

Quant à l'Odyssée, elle décrirait alors un périple à travers l'Atlantique et non la Méditerranée.

undefined
Cette thèse a au moins le mérite de mieux expliquer pourquoi Ulysse a mis tant de temps pour rentrer chez lui, alors qu'un trajet Turquie-Grèce n'avait déjà plus rien d'extraordinaire à l'époque d'Homère, et pourquoi aucun autre récit grec ni même romain ne fait ensuite état de ces lieux mythiques que sont l'Ile des Cyclopes, le Pays des Lotophages, Charybde ou Scylla.

Bref, cette théorie décoiffante a la force du rasoir d'Occam : l'explication devient tellement simple qu'elle ressemble à la vérité. Malheureusement, aucun historien "sérieux" n'a aujourd'hui validé cette thèse audacieuse : elle reste donc pour le moment dans la catégorie des légendes urbaines.

Pour en savoir plus : le site de Wilkens

Partager cet article

Repost 0
Published by Aerobar Films - dans Billet
commenter cet article

commentaires