Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 23:30
Sous ce titre au look très binaire se cachent deux records économiques battus ce jour : celui de l'or qui a franchi la barre des 1100 dollars l'once pour la première fois dans l'histoire, et celui du taux de chômage états-unien qui a brisé le plafond des 10% de la population active.

La dernière fois, c'était quand même en 1983.

Qu'on se rassure : on est encore loin des valeurs estimées - les statistiques du Bureau of Labor n'avaient alors pas la même richesse - pour la Grande Dépression où des valeurs dépassant les 25% furent atteintes (en 1933).

N'empêche, on en connaît un que ça doit tracasser.

Pic ou plateau ? That's (once more) the question...
Partager cet article
Repost0

commentaires

P
<br /> Pour la hausse de l'or et son record historique, l'achat par la banque centrale indienne de 200 tonnes au FMI, ne doit pas y être étranger. Après cette emplette la hausse est logique.<br /> <br /> <br />
Répondre
E
<br /> Il me semble que l'or joue à fond sur sa qualité de valeur-refuge : les investisseurs n'ont toujours pas confiance dans la reprise, donc les valeurs boursières sont sans intérêt immédiat. Et comme<br /> il règne une grande incertitude sur les taux d'intérêt, il vaut mieux ne pas trop se charger en obligations. Alors qu'acheter ? Vous reprendrez bien un peu de pétrole ? Le cours de celui-ci ne<br /> tient que par ce mécanisme. Mais comme chacun est prêt à acheter de tout, donc des matières premières, donc du pétrole, dès que les signes de reprise seront là, je ne vois pas le pétrole faiblir<br /> avant très longtemps - disons jusqu'à ce que le dollar se redresse fortement.<br /> Le taux de chômage étatsunien est un mixed blessing : plus il est élevé, plus les décideurs resteront vertueux, et plus les autres pays seront en mesure de redémarrer ensemble.<br /> <br /> <br />
Répondre